Luchini dans « Une heure de tranquillité »

J’ai adoré cette pièce, drôle et grave à la fois.

une-heure-de-tranquilite

Comment un intello bourgeois (Fabrice Luchini) ne parvient pas — toute une journée durant — à écouter le disque jazz de ses rêves, qu’il a enfin dégoté  De la mère envahissante au plombier incapable, en passant par la femme dépressive, le voisin pot de colle, le fils lamentable et la maîtresse imbécile, tous l’empêchent de se livrer à son plaisir au nom de leur problème personnel. Et notre égoïste s’en contrefiche, préoccupé de son unique satisfaction. Jusqu’au repli dans un égotisme incontrôlable qui vire à la catastrophe et à l’absurde. Fabrice Luchini est magnifique dans cette succession de situations exaspérantes et folles qui menacent graduellement de le rendre fou, dans cette mécanique de vaudeville sans émotions ni sentiments (F Pascaud)

FABRICE LUCHINI

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Paris

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s